• Administrateur

6.000 ans d'histoire...



Depuis près de 6.000 ans, l'aloe vera est utilisé que ce soit en phytothérapie, en dermatologie ou en cosmétique .

Son emploi était pratiqué dans des contrées éloignées les unes des autres : l’Europe du Sud, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie, l’Extrême-Orient et les Amériques.

Dans chacune des grandes civilisations on trouve des preuves archéologiques et historiques témoignent de ses multiples et identiques usages médicinaux dans toutes les grandes civilisations sans aucune exception.

On retrouve les premières traces de son usage sur des tablettes d'argile de la civisation sumérienne. Les chevaliers de la civilisation Mésopotamienne buvaient quant à eux un Elixir de Jouvence fait de vin de palme, de pulpe d'aloe vera et de chanvre alors que l'on a découvert des hiéroglyphes sur le papyrus d'Ebers à Louxor. Les Bédouins et les Touaregs connaissaient eux aussi le Lys du Sahara.

A l'autre bout de la planète, les hindous pensaient que l'aloe vera poussait déjà dans le jardin d'Eden et ils l'appelaient le guerrisseur silencieux ; alors qu'en Chine au même moment dans le Pen T'Sao (premier ouvrage connu sur les plantes médicnales) on le nomme la Remède d'harmonie.

En Europe, Hippocrate (le père de la médecine occidentale), Aristote, Pline l’Ancien et bien d’autres illustres médecins ou savants de l’Antiquité, signalent l’intérêt de l’Aloès comme laxatif, coagulant du sang, pour soigner les contusions, les blessures et les gerçures, pour traiter les furoncles et les affections oculaires, pour soulager les ulcères génitaux, pour arrêter la chute des cheveux ou encore pour embellir la peau... Plus tard, Christophe Colomb l'appelera : le docteur en pot.

De l'autre côté de l'Atlantique et avant l'arrivée des Conquistadores, Les mayas du Yucatan ont utilisé la plante pendant des siècles. Les jivaros l’avaient surnommé « Le médecin du ciel ». Les indiens Séminoles croyaient en son pouvoir régénérateur, nommé « La fontaine de jouvence ». L’Aloès était, avec l’Agave, l’une des 16 plantes sacrées des amérindiens.

C’est ainsi que sous les climats chauds où elle pousse en abondance, la plante continue de soigner les blessures et un ensemble d’affections internes et externes. Dans le nord de l’Europe en revanche, elle est éclipsée par les avancées de la médecine moderne et le développement des médicaments de synthèse.

C’est ainsi que la pulpe de l'aloe vera, dorénavant scientifiquement connue et reconnue, tout en continuant à être étudiée dans de nombreux pays, est utilisée actuellement par une multitude de gens avec une grande facilité et une excellente efficacité !

Alors pas la peine d'aller en Chine, aux USA, en Amérique du Sud, en Grèce ou en Italie comme aux Canaries ou encore au Moyen-Orient si ce n'est pour vos vacances, il vous suffit de passer commande sur Alo&Co, pour recevoir chez vous les bienfaits de l'aloe vera Miller Barbadensis.





©  Alo&Co Wix.com